Investir dans l’immobilier : comment échapper à l’IFI ?

investissement immobilier echapper IFI

Il est toujours possible d’investir dans l’immobilier sans subir les contraintes du nouvel impôt sur la fortune immobilière. Voici quelques solutions qui pourraient vous inspirer dans cette optique.

L’immobilier coté

Les investissements réalisés dans les foncières cotées sont exemptes de l’IFI dès que la possession du contribuable s’élève à moins de 5%. Mais cela ne signifie pas pour autant que ceux qui en détiennent déjà des parts doivent obligatoirement vendre leurs SCPI et OPCI pour acheter des foncières. Certes, les foncières cotées sont sensibles aux variations des taux d’intérêt parce qu’elles sont endettées et essentiellement investies dans l’immobilier de bureau, un secteur hypersenseible aux cycles. Toutefois, elles restent liquides et sont plutôt faciles à revendre, grâce notamment à un frais de transaction fixé à 1% contre 8% à 12% pour l’immobilier réel. Mieux encore, elles ne supportent ni impôt sur les dividendes ni sur la plus-value dans le cadre du PEA ou de l’assurance-vie. Ce sont également les placements les plus rentables à long terme.

L’immobilier à l’île Maurice

Le secteur de l’immobilier à l’île Maurice connaît un bel essor ces dernières années. Face aux récents changements auxquels les contribuables français doivent se plier, l’immobilier mauricien continue d’intéresser de plus en plus d’investisseurs. Et ce, grâce essentiellement à l’absence d’impôt sur la fortune, mais également aux nombreux avantages dont un ressortissant français peut bénéficier grâce à un investissement immobilier à l’île Maurice.

Outre le fait de profiter du soleil quasiment toute l’année, investir dans l’achat d’une résidence principale ou secondaire à l’île Maurice permet à un Français d’obtenir facilement un permis de résidence. Ce permis est valide pour lui, son/sa conjoint(e) ainsi que ses enfants à charge. De plus, le gouvernement mauricien facilite largement l’investissement étranger sur son territoire grâce à la mise en place de schémas d’investissement comme le PDS (Property Development Scheme) ou le Non-Citizen Property. Le premier permet aux ressortissants étrangers d’acquérir une résidence en toute propriété à partir de 500 000 $ et le second aux mêmes investisseurs d’acheter un appartement luxueux dans un immeuble d’au moins deux étages (R+2).

Vous avez envie d’information complémentaire sur les investissements à l’Île Maurice, remplissez notre formulaire, un consultant vous contactera dans les plus brefs délais.

    [anr_nocaptcha g-recaptcha-response]

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    quatorze + sept =