Immobilier à l’étranger : quelles conséquences pour la répartition internationale d’une fortune immobilière ?

villa athena immobilier etranger fortune immobiliere ile maurice

Acquérir un bien immobilier à l’étranger permet à un ressortissant français de réduire conséquemment ses impôts sur la fortune immobilière. Mais ce n’est vrai que dans certaines destinations fiscales et dans des cas spécifiques. La répartition internationale d’une fortune immobilière peut par exemple augmenter l’impôt sur le revenu et sur la fortune en Suisse. En revanche, l’île Maurice présente les meilleurs avantages en termes d’imposition grâce à un régime fiscal très souple, y compris pour l’acquisition d’un bien immobilier.

Faut-il déclarer un bien immobilier détenu à l’étranger ?

Bon nombre d’investisseurs étrangers se posent des questions sur la nécessité de déclarer un bien immobilier détenu à l’étranger. La réponse est simple : étant donné que la valeur d’une éventuelle résidence secondaire en France n’est pas prise en compte dans le calcul de l’assiette fiscale, mais uniquement dans la fixation du taux d’imposition, le « taux mondial », il convient toujours de faire une déclaration de sa fortune immobilière à l’étranger. S’il peut en effet s’agir d’un calcul pouvant engendrer un surcoût d’impôt négligeable dans certains pays, ce n’est pas toujours vrai dans d’autres. En Suisse, par exemple, la répartition internationale d’une fortune immobilière engendre une augmentation de l’impôt sur le revenu et de l’impôt sur la fortune.

Le cas exceptionnel d’un bien immobilier détenu à l’île Maurice

Acquérir un bien immobilier à l’île Maurice présente de nombreux avantages à tous les niveaux. D’abord, l’investisseur français acquiert une résidence luxueuse nichée dans un cadre environnemental exceptionnel : bord de mer, végétation luxurieuse, spa, piscine privée, golf, jardin spacieux, etc. De plus, grâce à un investissement de type Property Development Scheme (PDS), le ressortissant français devient éligible à l’Occupation Permit. Une autorisation de résidence valable pour l’investisseur, son conjoint et ses enfants à charge, pour un achat immobilier d’une valeur minimum de 500 000$. Mieux encore, l’acquéreur français jouit d’une fiscalité flexible, lui imposant une taxe unique qui s’élève à 15% sur les revenus, dans le cas de l’acquisition d’une résidence secondaire. Et l’île Maurice ne connaît d’ailleurs d’autres types d’impôt que celui-ci, l’impôt sur la fortune est quasi inexistant sur le territoire.

Investissez à l’île Maurice !

Si l’augmentation de l’impôt sur le revenu et de l’impôt sur la fortune est donc de l’ordre de quelques milliers de francs, voire davantage si le contribuable subit un redressement après que le fisc suisse ait découvert l’existence d’un bien immobilier étranger, à l’île Maurice, elle sera quasiment nulle. Pour obtenir plus de renseignements à propos de la déclaration de la fortune immobilière à l’île Maurice, vous pouvez vous référer à la convention bilatérale signée avec la France.

Vous avez envie d’information complémentaire sur les investissements à l’Île Maurice, remplissez notre formulaire, un consultant vous contactera dans les plus brefs délais.

    [anr_nocaptcha g-recaptcha-response]

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    quatorze + seize =