Découvrir un authentique univers gastronomique

gastronomie thailande

Voyager en Thaïlande, c’est partir à la découverte de ses merveilles naturelles et culturelles, mais ses merveilles culinaires se révèlent également comme une autre façon de l’explorer. La cuisine thaïlandaise connaît tous les superlatifs, car ceux qui en ont déjà goûté disent qu’elle est saine, savoureuse, parfumée et épicée. C’est, en fait, un mélange savant de sucré, salé, piquant et acide, ce qui la rend unique en son genre. Et c’est précisément pour déguster ces saveurs particulières que certains types de touristes se rendent en Thaïlande. Et ils vont expérimenter le fait de manger des repas servis dans des bols et qu’on se sert d’une cuillère et d’une fourchette et non de baguettes comme chez les voisins asiatiques.

Comment se compose un plat typiquement thaïlandais ?

Les touristes, lors de leur séjour Thaïlande, seront gâtés avec les spécialités thaïlandaises, dont les plus typiques se composent d’une soupe, d’un plat de riz au curry, avec de la viande sautée ou avec des légumes frais, d’une salade épicée et d’un dessert. Ils entameront leur visite culinaire par le classique plat national, le « Tom Yam Kung », originaire du Laos. Il s’agit d’une soupe préparée avec les éléments suivants : champignons, crevettes, lait de coco, bouillon à la citronnelle, galanga et gingembre. Les crevettes peuvent être remplacées par de la viande. Ensuite, ils passeront au « Pad Thai », un mets très répandu et qui se prépare avec des nouilles de riz sautées au soja et aux crevettes. Il s’accommode avec des crevettes séchées, des œufs, du tofu, des arachides, des germes de fèves, du jus de tamarin et parfois du calamar et d’une sauce de poissons, Nam Pla, ou d’une sauce au citron vert.

Pour finir, les gourmets prendront un « Mango Sticky Rice », un dessert nappé d’une crème de noix de coco et qui est à base de riz gluant et de mangue mûre. Ce régal, qui fond en bouche, est une récompense à s’offrir après une journée de balade et pour digérer un repas bien relevé.

Un voyage culinaire à marquer d’une pierre blanche

Les recettes thaïlandaises diffèrent d’une région à une autre. Cela est dû à l’influence des pays limitrophes comme la Malaisie, la Birmanie, le Laos et aussi la Chine. Dans les villes ou dans les villages, les voyageurs feront un séjour gastronomique inoubliable. Ils pourront, par exemple, se restaurer dans les marchés animés, et en profiteront pour côtoyer une population locale, toujours bienveillante vis-à-vis des étrangers. Loin des clichés habituels, une autre expérience qui pimentera leur séjour en terre thaïlandaise sera celle d’être accueillis chez l’habitant, dans un village montagnard. Le moment où on passe à table est le plus émouvant, pendant lequel hôtes et invités laissent libre cours à la conversation tout en mangeant un morceau et en « buvant un coup », un rituel lié à leurs cultures et traditions. À part cela, ils seront hébergés dans des huttes en bambou, équipées d’un matelas et d’une moustiquaire. Les chaumières, généralement situées tout en haut du village, offrent une vue panoramique sur les montagnes des environs. En plus, ils partageront le quotidien de leurs hôtes : aller à la chasse, jouer avec les enfants ou apprendre leurs chansons.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

neuf − 3 =