L’île Maurice, une destination haut de gamme pour acheter à l’étranger

Investissement Immobilier

Tous les ans, l’Etat mauricien aménage de nouvelles zones pour accueillir les acheteurs immobilier étrangers. Du nord au sud, de l’ouest à l’est de l’île, de nombreuses villas et appartements luxueux bordés par des plages et par un golf attendent les nouveaux investisseurs, désireux de s’implanter dans un endroit idyllique.

Devenir propriétaire à l’île Maurice

Pour devenir propriétaire d’un bien immobilier à l’île Maurice, et en même temps obtenir un permis de résidence permanente, il faut débourser 500 000 $, soit environ 450 000 euros. Cette option permet aux ressortissants étrangers de s’installer de manière durable sur le territoire mauricien. Mais l’investissement concerne essentiellement l’achat immobilier dans le neuf, auprès de promoteurs immobiliers spécialisés, et non l’achat d’une maison à un particulier mauricien. Les investisseurs étrangers ne peuvent en outre, accéder qu’à certaines zones très précises pour l’achat d’un bien immobilier.

Des programmes immobiliers spécifiques

Les autorités mauriciennes proposent un encadrement spécifique pour les programmes immobiliers accessibles aux étrangers. A ce jour, seuls les complexes immobiliers portant les étiquettes IRS (Integrated Resort Scheme) ou RES (Real Estate Scheme), désormais regroupés dans un système unique appelé « PDS » (Property Development Scheme) sont accessibles aux investisseurs étrangers. Ce sont pour la plupart, des programmes neufs vendus sur plan. Des complexes résidentiels privatifs vendus en lot de 5 à 5 000, intégrant des services communs aux résidents (terrain de golf, piscine, service de gardiennage, entretien d’espaces verts…)

Un taux exceptionnel de 15%

L’achat d’un bien immobilier à Maurice permet au ressortissant étranger d’obtenir le statut de résident permanent. Pour cela, un minimum d’investissement de 500 000 $ est requis, avec accessoirement un séjour d’une durée d’au moins 6 mois par an sur le territoire.

Au titre de résident mauricien, le ressortissant étranger profite de la douceur de la fiscalité locale. A l’île Maurice, un taux unique de 15% s’impose à tous les revenus, quelle qu’en soit la nature. La fiscalité mauricienne se démarque également par l’absence d’impôt sur les plus-values en cas de revente d’un bien immobilier, de droit de succession, de taxe d’habitation et de taxe foncière. De plus, l’investisseur étranger évite une double imposition avec leur pays d’origine, grâce à la signature d’une convention fiscale entre les deux pays. Un privilège qui s’applique à l’acquéreur, à son époux/épouse légitime ainsi qu’à ses enfants de moins de 24 ans.

Une destination touristique de premier choix

L’île, étendue sur une superficie de 2 000 km², plaît particulièrement pour son littoral marqué par un vaste lagon. L’endroit rêvé de tous les adeptes de la plongée sous-marine et de toutes les activités liées à l’océan. Les touristes, jeunes ou retraités, qui représentent les plus gros investisseurs étrangers à l’île Maurice, ont d’ailleurs un large choix d’activités à faire sur place : kite surf, golf, paddle, voilier…

La zone touristique la plus développée de l’île, Grand-Baie, se trouve dans la région nord. C’est la zone d’investissement la plus appréciée des investisseurs étrangers mais aussi la plus populaire de l’île. De nombreux biens luxueux y sont accessibles dès 300 000 € (pour un appartement) jusqu’à environ 800 000€ pour une villa luxueuse située en bord de mer, avec accessoirement une vue sur la mer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

8 − deux =