5 mesures fiscales profitables pour les retraités étrangers à Maurice

mesures fiscales retraites etrangers retraite ile maurice

L’île Maurice présente des attraits particuliers qui se prêtent à merveille à une retraite douce et paisible. Outre ses magnifiques plages et sa situation politico-économique stable, elle offre un régime fiscal intéressant qui attire les étrangers. Ainsi, le gouvernement mauricien a mis en place de nombreux dispositifs efficaces pour permettre aux ressortissants étrangers de jouir d’une retraite bien méritée.

Selon la Conciergerie Indian Ocean, agence responsable du service des clients étrangers et des vacanciers, le pays a enregistré plus de 10 000 ressortissants français, y compris des retraités en 2016. Pour encourager les seniors expatriés à s’installer à Maurice, l’État propose le permis de résidence permanente pour qu’ils puissent vivre sereinement dans l’île. Ainsi, un couple de retraités français âgés de 50 ans minimum et avec un revenu de 2200 € par mois, peut bénéficier de ce privilège.

Faisant partie du « Top 10 » dans le monde, le pays propose un niveau d’imposition relativement bas avec de nombreuses exemptions. En effet, c’est l’une des destinations les plus propices pour les retraités en matière de fiscalité. S’installer à l’île Maurice vous permet de bénéficier du statut de résident et de ce fait jouir des réductions fiscales.

Contrairement au régime fiscal français, l’île Maurice présente des atouts de taille en matière d’exemption d’impôt. Voici les 5 principales taxes concernées par l’exonération.

Impôt sur le revenu

L‘impôt sur le revenu (Income Tax) est de 15 % et à Maurice, vous êtes dispensé d’impôt selon que le montant de votre revenu n’excède pas la limite fixée. Ainsi, un contribuable percevant un revenu total inférieur à Rs 295 000 et n’ayant pas de personne à charge n’est pas soumis à l’impôt sur le revenu. Concernant les pensionnés (+ de 60 ans), la limite fixée pour être imposable est de Rs 345 000 pour un retraité sans personne à charge et à Rs 455 000 avec une personne à charge. À noter que les personnes à charge sont les enfants âgés de moins de 18 ans, les étudiants et les personnes dépendantes.

Impôt de solidarité sur la fortune (ISF)

À Maurice, il n’existe pas d’impôt de solidarité sur la fortune. Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier à Maurice, il ne sera pas inclus dans le calcul de votre ISF en France. Ainsi, les Français ne sont pas soumis à l’ISF sur leur patrimoine immobilier mauricien même s’ils sont résidents fiscaux en France. Cependant, les résidents fiscaux à Maurice devront payer l’ISF en France s’ils possèdent des biens immobiliers là-bas.

L’exonération d’impôt sur la fortune encourage ainsi les retraités français à acquérir le statut de résident à l’île Maurice en vue d’alléger l’imposition fiscale et constituer un patrimoine immobilier non soumis à l’ISF au sein du territoire mauricien.

Les pensions de retraite de source française

En ce qui concerne les pensions imposables à l’île Maurice, le taux s’élève à 15 % pour l’impôt sur le revenu pareil comme les autres revenus. Pour la part des pensions imposées en France, l’impôt sera retenu à la source par chaque caisse de retraite.

En somme, une pension (privée aussi bien qu’alimentaire) perçue à Maurice est imposable à 15 %. Une pension publique est a contrario imposable en France. Même chose pour les pensions des régimes de base de la sécurité sociale et des régimes complémentaires obligatoires.

Les prélèvements sociaux

Les expatriés français bénéficient d’avantages fiscaux intéressants en matière de prélèvements fiscaux. Les assurés domiciliés fiscalement dans l’Hexagone, soumis à un régime français d’assurance maladie, sont obligés de s’acquitter du prélèvement de la CSG et de la CRDS par la Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse). À l’inverse, les retraités installés à l’étranger sont dispensés de la CSG, de la CRDS, mais aussi de la CSA (contribution de solidarité pour l’autonomie).

Les impôts et taxes fonciers

À Maurice, vous n’êtes pas soumis à la taxe d‘habitation et à la taxe sur l’immobilier. L’unique taxe est une taxe de 5 % de la valeur du bien lors de l’achat d’un bien immobilier dans une offre destinée aux étrangers ou lors de l’achat d’un appartement.

En effet, les revenus provenant des propriétés immobilières n’entrent pas dans le cadre de la convention fiscale franco-mauricienne et sont soumis à l’impôt uniquement dans le pays où se trouvent les biens.

En d’autres mots, les loyers perçus sur des propriétés immobilières en France sont imposés en France alors que ceux de Maurice sont taxés à Maurice, au titre de l’impôt sur le revenu.

Les droits de succession

Il n’existe pas de droits de succession en ligne directe à Maurice. Les propriétés immobilières se trouvant dans le pays sont exemptées de droits de succession en France et à Maurice. Encore faut-il que le propriétaire et les héritiers soient résidents mauriciens. Si l’un des deux est résident français, ce sont les droits de succession régis par les lois françaises qui s’appliqueront.

Vous avez envie d’information complémentaire sur les investissements à l’Île Maurice, remplissez notre formulaire, un consultant vous contactera dans les plus brefs délais

    [anr_nocaptcha g-recaptcha-response]

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    2 × 5 =